L'Equipe des professeurs

Marie Dubois

6-8 ans du vendredi

Son parcours

Cette comédienne et chanteuse parisienne de 28 ans, découvre la scène à l’âge de neuf ans dans le rôle de Marcel Pagnol enfant. C’est pour elle une révélation. Les cours de théâtre s’enchaînent, des ateliers de Thierry Amont à la classe des « Sales gosses ». Elle y découvre la comédie musicale et décide alors d’apprendre le chant. C’est auprès de Samia Baaziz et de Cholé Roy qu’elle apprend à s’épanouir et à découvrir son véritable univers : le spectacle musical. Elle rejoint alors les troupes Ar Puzzle et Amal’gammes, puis entre au conservatoire Nadia et Lili Boulanger dans le cursus de comédie musicale dirigé par la chanteuse Manon Landowski. Chorale polyphonique, solfège, interprétation scénique, improvisation jazz, percussions rythment ses journées. En parallèle de cela, la jeune artiste se forme à la musicothérapie et au théâtre thérapeutique. Elle travaille principalement auprès de personnes âgées, d’adultes en psychiatrie, et d’enfants atteints de pathologies diverses. Elle développe chez eux l’écoute musicale et le plaisir de communiquer via la musique, l’expression théâtrale et clownesque. Elle est aujourd’hui professeur de chant dans deux écoles en région parisienne, coach de jeunes artistes pour leurs spectacles sur les scènes parisiennes, et professeur de théâtre en hôpitaux et milieu scolaire.

 

Sa manière de travailler

"La grande Comédienne Rachel disait: Le théâtre c'est simple, tu me parles et je te réponds. C'est cette simplicité du propos et du vécu que je propose de travailler avec les élèves Les faire jouer au théâtre sera avant tout les aider à s'exprimer, à ressentir, à trouver le mot juste, à être dans le plaisir. Cela à travers des exercices techniques, et des improvisations sur des thèmes variés. Il s'agira aussi d'apprendre le respect et l'écoute de l'autre, ainsi que le respect et l'écoute de soi-même. Je souhaite qu'à travers mes cours les enfants saisissent qu'au théâtre on s'amuse dans les règles de l'art."

Léa Miriel

Cours du Samedi matin 10-13 ans et 13 ans et plus

Son parcours

Enfant de la balle, avec un père plasticien/comédien, et une mère professeure de théâtre/autrice/metteuse en scène, c’est à l’âge de 3 ans que Léa fait ses premiers pas sur scène. Dès lors, elle ne quitte plus les planches et suit chaque année divers ateliers théâtre. Elle participe à ses premières expériences audio- visuelles dés l'adolescence (spot publicitaire Ubi Soft, court-métrage Des Choux et des roses etc.) En 2010, à 16 ans, elle assure pendant deux mois le rôle de la Princesse dans Ding, Dingue, Dong, spectaclejeune public de V. Serre.Dés la sortie du lycée et son bac option théâtre en poche, elle se forme professionnellement pendant un anet demi au cours Marie Boudet puis entre à l'école Claude Mathieu en 2014 où elle abordera tous lesrépertoires ainsi que le masque, le conte, le chant ou encore le clown. En parallèle de sa formation, elleparticipe à diverses créations théâtrales (Merlin cycle I par la cie En eaux troubles à la Cartoucherie deVincennes, Le Cercle de craie caucasien à l'école Claude Mathieu etc.) En 2018 et sa formation achevée,elle part en tournée pendant deux mois avec la pièce Quand viendra l'aube de la Cie La Girafe aboie.Elle co-écrit/met en scène actuellement un spectacle de théâtre immersif avec Sandra Piatek. Sa manière de travailler : Passionnée par la poésie des corps et des voix, j'aime les façonner en respectant l'originalité de chaqueindividu. Je cherche à transmettre les outils afin que chacun.e puisse déployer son univers via latechnique, l'expression corporelle ou encore l'improvisation et ce, dans le cadre d'une confiance et d'un respect mutuels avec le groupe. J'aime enseigner le théâtre comme j'ai aimé l'aborder: dans le rire, le plaisSon parcours : J'ai tout d'abord commencé le théâtre dans une association, où l'opportunité d'aider une professeure me réjouissait. En parallèle, pour poursuivre ma formation d'acteur, je me suis lancé dans une école professionnalisante, au cours Florent. J’ai eu la chance de présenter plusieurs projets de fin d’études avec une troupe sortie de l’école, et aujourd’hui, me voilà lancé dans le professorat et l’animation, ce qui me plait encore plus. Voilà pourquoi, j’ai suivi la Licence Pro en Encadrement d'ateliers de pratique théâtrale, à la Sorbonne Nouvelle Paris III. Je continue à jouer dans une troupe amateur pour le plaisir du jeu, et en faire sa transmission, mon métier.

 

Sa manière de travailler : Acquérir ou perfectionner une technique, laisser libre court à son imagination, partager de bons moments en groupe. Le théâtre comme moyen d’expression, d’amusement, de développement. Une fenêtre sur le monde, où on peut se permettre d’être ce que l’on souhaite, être. Transmettre ce que l’on souhaite transmettre. Un moment d’évasion, de réflexion, de lâcher prise, de joie. Le théâtre peut être multitude de petites choses. À vous de le découvrir. Adaptations en tout genre, pièces de théâtre répertoire jeunesse, contemporains et classiques, petites formes, créations; À nous de voir ce qui nous enchante le plus, pour monter un spectacle, où petits et grands, y trouvent son bonheur.

 

Chloé Lebec

cours de 11-13 ans du mercredi

Victor Perreau

Professeur 6-8 ans 11-13 ans et Ados 

 

Tout cours commence par une mise en condition, qui varie en fonction des groupes, de l’humeur, de la période de l’année, pour se rendre disponible, et créer une bulle propre au cours, et favoriser la bienveillance. Puis un travail spécifique/technique, afin de perfectionner sa technique tout en s’amusant. Des petits exercices/ jeu pour développer son imaginaire, tout en appréhendant le plateau. Et un temps d’improvisation, texte, pour mettre en application le travail, et s’amuser pleinement. Ce temps est réservé à la création, répétition, mise en place, lorsque nous créons le spectacle de fin d’année.Bien sûr rien n’est figé et l’ensemble du cours peut changer en fonction du groupe, de ses souhaits, et bien évidement du moment.

Le tout étant fait pour passer un agréable moment en groupe.ir et la rigueur en laissants'épanouir et s'exprimer une singularité.Le travail profondément corporel et incarné, comme j'ai pu le développer en masque ou en clown, me semble essentiel avant d'entamer le travail purement textuel. J'aimerais parvenir à ce que le regard de l'autre, pour chacun.e, devienne un partenaire de jeu et non plus une menace de censure.